Teamwork makes the dream work.John C. Maxwell

Tambours japonais (Taiko)

Taiko signifie littéralement ‘gros tambour’. Pour le japonais battre du tambour nous employons le même mot taiko. Chacun peut battre le tambour mais cela n’est pas du taiko… Le vrai taiko est une manière d’être, de vivre, une route spirituelle. On joue le taiko avec tout son corps, son esprit et le bon moral. Taiko n’est pas seulement de la musique que l’on entend, ce sont des mouvements de corps forts que l’on voit, et le son profond du taiko se sent dans tout le corps. Où se situe l’origine du taiko n’est pas connu, mais on sait que le taiko existe des milliers d’années et qu’il était depuis des siècles et encore de nos jours un instrument indispensable dans la vie et la culture japonaise. La percussion du taiko produit un tel bruit qui s’entend très loin qu’on disait dans le temps que les frontières d’un village était déterminé par la portée du son du taiko du village. Il n’est donc pas étonnant que le taiko occupe une place centrale dans la communauté et non seulement par ses caractéristiques musicales. C’est également un moyen de communication important. Ainsi on l’employait pour rassembler les villageois, pour alerter d’une catastrophe proche. Quand les Samourai partaient au combat ils étaient accompagnés du battement fort du tambour. Aussi des messages étaient traduit s en musique et envoyés jusqu’au fin fond du pays. Les paysans prenaient leur taiko aux champs pour réveiller le dieu de la pluie ou pour chasser les mauvais esprits. Dans les villages au bord de la mer on jouait du taiko le soir pour ramener les pêcheurs à la maison. Le taiko ne manquait pas aux fêtes du village. Le rythme excitant du taiko entretenait les gens pendant des heures. Au Japon, de nos jours le taiko est toujours employé pendant les cérémonies religieuses, pour adorer les ancêtres, aux fêtes du village, dans le théâtre classique…

Demande d'offre

Teambuildings associés - à Partout